Guy Debord à Arles – Phonurgia Nova
23171
post-template-default,single,single-post,postid-23171,single-format-standard,post-guy-debord-a-arles,header_style_dark,phonurgia_side_playlist_active,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive
 

Guy Debord à Arles

Guy Debord à Arles

Nous sommes au début des années 80. Qui est ce Guy qui parle-là ? se promène (se poème ?) dans les petites rues de la Roquette balayées par le vent, avec sa compagne chinoise, couvert d’un manteau en cuir marron ? un diplomate ? un ambassadeur ? Le couple est repérable… mais furtif… il entre à “Mon Bar” place du forum, parle à voix basse.. se fait des confidences.. déambule dans la ville d’un air absent. Au bas de la rue de la Calade, pénètre dans le restaurant à poissons La Fuente. Le peintre arlésien Bessompierre se souvient de cette rencontre du 3ème type… qui le marquera à jamais.

Guy Debord a passé quelques années dans la ville d’Arles. Aujourd’hui, rares sont ceux qui s’en souviennent. Sauf peut-être l’artiste peintre Pierre Besson, qui s’était alors lié d’amitié avec l’intellectuel parisien. A ses côtés, nous avons arpenté, interrogé, écouté les pierres, les places et les lieux témoins de ce singulier épisode méconnu de la vie du père du situationnisme…
Avec Pauline Achard, Claire Bastier, Léa Capuano, Michaël Hallouin, Romain Lecuyer, Xavier Nataf, Jean Emmanuel Rosnet, Emmanuelle Soler. Atelier documentaire sonore de création,  sous la direction de Benoît Bories. Phonurgia Nova, Arles, mai 2021.
Tags: