Phonurgia Nova – création radiophonique et sonore – Accueil
14591
home,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-14591,page-accueil,header_style_light,phonurgia_side_playlist_active,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive

Vers un art des sons

Sensibles, naturalistes, narratifs ou conceptuels, les chemins du sonore sont multiples.

Phonurgia Nova ? C’est un passage obligé pour pas mal de jeunes auteurs, français ou étrangers, qui ont choisi d’explorer les langages créatifs de la radio ! Voilà 35 ans que nous explorons avec eux cette production multiforme issue initialement de la radio, mais qui désormais la déborde. Attentifs à transmettre la création (son immense patrimoine, ses textes, ses gestes), nous éditons les classiques de la radio d’art (Welles, Schaeffer, Thibaudeau, Paranthoën, Cocteau, Giono, Farabet, Mortley), publions des ouvrages de pédagogie, et formons les auteurs désireux de s’engager dans une relation créative avec les sons du monde.
Depuis Arles où elle a posé ses micros en 1986, l’équipe de Phonurgia Nova (1) propage cet art et invente des manifestations à sa mesure.

(1) La phonurgia nova désigne la création d’un univers à partir du sonore. Le mot phonurgia est ancien : le père jésuite Athanasius Kircher l’a proposé dans le titre de son ouvrage célèbre de 1673 dans lequel, bien avant l’heure de leur réalisation technique, il imagine d’étonnantes architectures dotées de dispositifs de communication acoustique. On trouve en ligne une abondante documentation au sujet de ses “machines à communiquer” et de ses spéculations diverses sur  l’acoustique, la musique, les langues, ou la lumière.