Nouvelles fictions sonores : Radio Live – Phonurgia Nova
22657
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22657,portfolio_page-radio_live,header_style_light,phonurgia_side_playlist_active_no_popup,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive
 
Initiation

Nouvelles fictions sonores : Radio Live

Collectif Wow!

Contexte

 

Dans les productions contemporaines, le son s’impose comme un vecteur de sens incontournable : les podcasts pullulent, les plateaux de théâtre se câblent à des installations micro tous azimuts, les livres se font volontiers audio, la musique expérimentale infuse à tous les étages de la création. Nos oreilles se frayent avec avidité vers ce qui sonne vrai.

Dans ce virage vers l’audio, phonurgia accompagne les créateurs et rebat les cartes de la fiction radio en proposant aux auteurs autrices, réalisateurs réalisatrices, comédiennes et comédiens d’en expérimenter la syntaxe et le potentiel créatif. Cette année, c’est le Collectif Wow ! (Belgique) qui tient la barre de cet atelier, consacré à la performance radio/théâtre. Si la “performance radio”  se rapproche d’un théâtre contemporain de plus en plus transdisciplinaire (voire transmédia), ses codes sont pourtant encore incertains, voire inexistants, au bénéfice de la plus grande liberté. C’est cette exploration que nous vous proposons de mener.

Pré-requis

 

L’atelier ” Radio Live” s’adresse à la fois à
1) des auteurs et autrices de l’écrit, de l’audiovisuel ou du cinéma,
2) des praticiens du son, techniciens, musiciens et réalisateurs
3) des comédien.ne.s et professionnel.le.s du spectacle vivant.
Ayant un intérêt pour l’expérimentation sonore et une expérience professionnelle d’au moins 2 ans. La sélection des participants s’effectue en deux temps :
– sur dossier
– puis par entretien téléphonique

Objectif pédagogique principal

 

Explorer par la pratique les potentialités de la fiction radio en direct (sur les ondes et sur le web mais aussi pour la scène)

Objectifs

 

Explorer les grammaires sonores narratives et ingrédients de mise en onde.

Découvrir la tradition de « la radio de fiction en direct » (dont l’histoire remonte à Brecht et Welles) et les formes qui émergent.

Apprendre à écrire pour le live radio, ou le streaming

Acquérir un bagage technique audio minimal.

Explorer les possibles du hors-champ radiophonique.

Repenser les places respectives accordées aux mots, aux valeurs des plans sonores, aux silences, au jeu de l’acteur au micro.

Expérimenter les potentialités et limites narratives du sound design et de la musique.

Encourager la focalisation sur un personnage ou sur objet de narration.

Apprendre à croiser dimension radiophonique et scénique ; écrire et combiner matières pré-enregistrées et sons performés en direct.

Contenu

 

La radio fut le creuset de la « fiction sonore ». Dans le monde francophone, comme partout en Europe, les jalons de cette tradition de la « dramatique radio » ont été posés par les chaînes publiques (France Culture, RTBF, RTS, Deutschlandradio, RAI, BBC..) offrant aux auditeurs une précieuse échappée dans l’imaginaire et aux auteurs / réalisateurs un large éventail de pratiques et d’expériences sur lesquelles s’appuyer.

En s’émancipant des ondes hertziennes, cette tradition se ré-invente à travers le podcast. Mais il demeure à explorer son envers, (qui tourne le dos au confort du studio) : la fiction en direct et en public, sur scène et en streaming. Cette pratique à l’intersection des ondes et de la scène, s’esquisse ici où là. Le metteur en scène et auteur radio Richard Kalisz en avait ouvert la voie dès 1999 avec sa pièce « Taxis libres » qui se jouait simultanément dans des taxis circulant dans Bruxelles et sur la scène du Botanique, reliés par les ondes. Partant du constat que la radio attire aujourd’hui toujours plus de jeunes créateurs  – le son est léger et se propage comme le vent, comme le feu – ce workshop entend mener cette double exploration de front : surfer sur les ondes à contre-courant et, pourquoi pas, porter le feu sur scène pour en brûler les planches. Mais, gare ! Il ne s’agit pas de proposer un cinéma sans images, un théâtre sans corps, une lecture sans âme, un spectacle au rabais pour cause de pandémie. Mais bien d’explorer les potentialités immenses du dispositif radiophonique. Comment raconter une histoire par le son (la voix, la musique, les ambiances, le silence) ? Quelle part accorder au sonore du monde ? Et, surtout, à l’heure de la dématérialisation de (presque) tout, comment faire de l’auditeur un partenaire de jeu ? En revisitant au passage les expériences de Brecht, il s’agira de sortir du studio pour se frotter, nous, créateurs, au monde extérieur, et l’inviter, lui, le monde extérieur, à venir écouter/voir la création radiophonique en direct sur scène et en public.

Programme

 

Cet atelier s’inscrit dans la tradition des workshops phonurgia nova qui place l’expérimentation « guidée » au cœur de la transmission.

Chaque exercice proposé, réalisé seul.e ou en équipe, sera l’occasion pour chacun.e d’approfondir une dimension de la grammaire sonore qui retient le plus son intérêt personnel, son envie de recherche créative, quitte à s’obstiner dans une seule direction : les plans sonores, le rythme du montage, le sound design narratif, la polyphonie au service du texte, le jeu d’acteur microphoné… Le stage n’a pas pour objectif de former des techniciens polyvalents mais d’ouvrir des chemins innovants, rejoignant l’idée du laboratoire. Nous aboutirons à des productions dont la forme répond à un objectif narratif. Tous ces essais, autonomes et diffusables séparément via le web, seront organisés en un système de façon à créer une forme nouvelle pour la scène, faite de liens, de transitions, d’interpénétrations, à la façon d’un cabaret radiophonique, d’une constellation faites d’étoiles indépendantes mais reliées.

Déroulé détaillé

 

Ce déroulé est un canevas susceptible de refonte et d’aménagements en fonction de la composition du groupe, de son « background » et de ses attentes. Nous ferons par exemple des écoutes régulières tout au long de la semaine, en fonction des chemins empruntés.

Jour 1:
Présentations, déroulement et philosophie du stage. Ecoute d’un panel d’extraits de fictions sonores et discussion autour des éléments de grammaire radiophonique.
Prise en main du matériel d’enregistrement et balade à l’écoute de l’environnement microphoné.
Trouver un axe de création commun en vue de la production collective finale.

Jour 2 :
Approfondissement de la prise en main des outils d’enregistrements.
Discussions autour des projets personnels et/ou d’équipe jusqu’à l’élaboration d’une idée de pitch et de traitement. Première étape de production textuelle, sonore, musicale.
Proposition d’une méthodologie de dérushage.

Jour 3 :
Poursuite des créations.
Prise en main des outils de montage.
Ecoutes partagées des avancées des productions. Elaboration d’une première conduite, partition commune destinée au live.

Jour 4 :
Poursuite des créations.
Prise en main des outils de mixage créatif et proposition des outils de sound design.

Jour 5 :
Finalisation des productions. Exports des créations dans la perspective d’éditorialisation digitale (diffusion web).
Ajustements et concrétisation de la conduite pour le live.

Jour 6 :
Installations techniques (occupation de l’espace et dispositifs de diffusion), tentatives et recherche autour de la mise en onde et mise en scène.

Jour 7 :
Répétitions, filages, live!

Intervenants

 
Florent Barat
Florent est né en France en 1979 et vit à Bruxelles depuis 2006.
Après être passé par le conservatoire d’art dramatique de Montpellier, il a suivi une formation d’éducateur spécialisé à Bruxelles, métier qu’il a exercé pendant plus de dix ans. En 2011, il a fondé Le Collectif Wow ! avec lequel il écrit, réalise (et interprète parfois) des fictions radiophoniques parmi lesquelles Piletta ReMix, Beaux Jeunes Monstres et Dans Les Creux Dangereux – ou la louve abîmée.
 
Sébastien Schmitz

Né en 1979 à Bruxelles, il réalise des créations sonores et musicales. Enseigne le langage radiophonique à l’IHECS, est membre actif de l’ACSR (Atelier de Création Sonore et Radiophonique) où il anime l’atelier La Coquille. Il rejoint Le Collectif Wow! en 2015  avec lequel il réalise Beaux Jeunes Monstres et Piletta Remix. Il mène une recherche au CiaSP (ULB) sur la transposition des écritures sonores du studio à la scène. En 2020, ils ont reçu ensemble le prix phonurgia nova  fiction pour Dans Les Creux Dangereux – ou la louve abîmée, une autoproduction saluée par la critique et notamment par Télérama

Auparavant, Beaux Jeunes Monstres a décroché le Prix Europa de la meilleure série radiophonique 2016, la mention du Jury aux Prix Ondas 2016, le Prix de la meilleure fiction radiophonique au Uk International Radio Drama Festival 2017, le Prix de la fiction radiophonique au Grand Prix Nova 2017, le Prix de la fiction d’humour au Festival Longueur d’Ondes 2017, le prix de la singularité au Festival Coupe Circuit 2017.

Informations

 
9-15 août 2021, Dinard Dinard Toutes les sessions :

Durée : 7 jours (49h)
Etudiants : 400 euros
Salariés sans prise en charge : 900 euros
Formation continue : 2 400 euros
Financement OPCO ou Pôle Emploi possible
Effectif : 8 participants maximum

Plus de renseignements sur ce stage
Par téléphone au 06 09 64 65 39
Par email : info@phonurgia.fr