Ateliers

Parcours sonores : composer avec l’espace, la marche, la ville

Rodolphe Alexis

17 21 mai 2018 Arles

Ce stage s’adresse à la fois aux praticiens du son, mais aussi aux scénographes, programmateurs et médiateurs culturels, responsables de sites, protecteurs de paysages ou du patrimoine, gestionnaires de parcs naturels ou thématiques…

Dates sous réserve

Objectifs pédagogiques

 

Écrire pour la mobilité : apprendre à créer et éditer des parcours sonores géolocalisés en fonction de différents propos (musicaux, radiophoniques, fictionnels, informatifs ou documentaires), en tirant partie des différents outils disponibles.

Contenu

 

L’expérience du parcours sonore induit de nouvelles relations à l’espace public. Jouant avec les contrastes de la topographie, le rythme de la déambulation, l’interaction avec les éléments du ” décor ” urbain ou visuel, elle invite à dépasser une stricte dimension informative pour proposer une approche sensible de la ville ou de l’espace, à la croisée de l’artistique et du documentaire, de la narration et du musical. Elle ouvre sur ce que l’on appelle les “nouvelles muséographies”. Dans le cadre de ce Workshop, il s’agira de faire le point sur ces nouvelles scénographies guidées par l’oreille puis de s’essayer à la composition de plusieurs parcours sonores à partir de sons produits sur place ou tirés d’archives (celles des participants ou de Phonurgia Nova) de les comparer, et de les analyser. A l’aide de l’outil Soundways, (logiciel développé par le collectif MU), on abordera la production de contenu audio ” 3D ” à partir de prises de son binaurales ou de traitements de post-production.

Déroulé

 

1ère partie (2 jours) : Écrire pour la mobilité.
Du promeneur écoutant à l’audioguide interactif, de l’oreille nue au flux géolocalisé, en passant les dispositifs embarqués et le traitement binaural, les propositions d’écoute mobile se multiplient. On analysera ces différentes démarches et les dispositifs techniques qui les inspirent, et on se penchera sur les écritures sonores spécifiques qu’elles mettent en jeu. On fera retour sur les projets menés par le Collectif MU, pionnier en la matière depuis 2005. Puis, en fonction des priorités des participants, on élaborera ensemble 3 différents types de parcours sonore. Un parcours musical : comment composer une œuvre infinie avec la donnée spatiale et non plus temporelle ? Un parcours documentaire : comment interagir avec le patrimoine, la mémoire vivante, l’archive et les lieux ? et un parcours fiction : comment mettre en ondes un texte, l’inscrire dans un déplacement ?
Avant de mettre en oeuvre ces projets, on fera quelques rappels sur les bases de la prise de son et de la technique audio (types de micros et directivités, échantillonnage et enregistreurs audio numériques, types et usages de la prise de son mono et stéréophonique) ; avec un focus sur la prise de son binaurale, le ” son 3D ” et le traitement HRTF. On concluera ce module par la découverte de l’outil d’édition Soundways.

2ème partie (3 jours) : Mise en pratique.
Repérages dans la ville, en fonction des différents parcours projetés, groupe par groupe.
Prises de sons mono, stéréo et binaurale / récupération d’archives
Prise en main de l’outil d’édition Soundways :
Création de canaux
Adaptation du contenu audio
Création de balises géolocalisées,
Disposition sur une carte
Définition des types de sons et traitement temps réel
Création du contenu contextuel texte.
Création du contenu contextuel image.
Publication & tests
Expérimentation des parcours créés, finalisation du ” mixage in-situ ” à l’épreuve du réel. Retours et partage des expériences individuelles et collectives – Bilan

Pré-requis

 

Etre utilisateur d’un ordinateur Mac ou PC. Avoir un projet d’exposition, de scénographie, de monstration ou de diffusion artistique faisant appel à du son distribué.

Intervenant

 
Rodolphe Alexis

Artiste associé du Collectif MU, ses travaux empruntent la forme de la composition acousmatique, de la performance, ainsi que de la production radiophonique et de l’installation. Initiateur des installations sonores dans la grande serre tropicale du Museum national d’Histoire naturelle, Il développe une pratique personnelle du field recording et de la phonographie.
Designer sonore et opérateur son pour l’image, Il a collaboré avec de nombreuses structures et festivals, créateurs ou institutions, et contribue régulièrement à des projets muséographiques ainsi qu’à des applications sonores geolocalisées : Wild pour le Festival Futur en Seine, Dérivée Partielle d’une Fonction pour le Festival Ososphère, Armeville pour le Musée d’Art et d’Histoire de Saint Etienne, ZooPhonic pour le Parc Zoologique de Paris.
Diplômé de philosophie à l’UFR-Sha de Poitiers, d’un DESAL d’anthropologie à l’IHEAL et de technologie audiofréquence à l’INA, il anime des ateliers ouverts aux étudiants (HeaR, Cité de la Musique, Sibelius Academy, Tokyo Musashino Arts University…).
Il a notamment été publié par the The Wire tapper, TOUCH Radio, France Culture, ABC, Arte Radio…
et édité par les labels Framework, Impulsive Habitat, MUDAM, Herbal International et Gruenrekorder.

Informations

 
17-21 mai 2018, Arles Arles Toutes les sessions :
17 Mai  21 Mai 2018.

Durée : 5 jours (35h)
Etudiant : 300 euros
Individuel : 600 euros
Formation continue : 1 700 euros
Effectif : 8 participants maximum

Plus de renseignements sur ce stage
Par téléphone au 06 09 64 65 39
Par email : info@phonurgia.fr