L'art des comédien.nes au micro – Phonurgia Nova
18691
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-18691,portfolio_page-lart-comedien-nes-micro,header_style_light,phonurgia_side_playlist_active,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive
 
Stages

L’art des comédien.nes au micro

Benjamin Abitan

23 26 mars 2020 Arles

Dans les productions contemporaines, le son s’impose comme un vecteur de sens incontournable : les podcasts pullulent, les plateaux de théâtre se câblent à des installations micro tous azimuts, les livres se font volontiers audio, la musique expérimentale infuse à tous les étages de la création.
Nos oreilles se frayent avec avidité une voie vers ce qui sonne vrai.
Dans ce virage vers l’audio, la fiction sonore reste une fenêtre incomparable vers l’imaginaire. Les auteurs de podcasts s’inspirent de la tradition de la fiction radio pour maintenir une écoute audacieuse et aventureuse. Maintenant que les territoires du talk convivial et du story-telling sont défrichés, les auditeurs sont mûrs pour redécouvrir les friches sonores de la fiction
C’est un nouveau terrain de jeu qui s’offre au comédien. C’est à travers sa voix et la connaissance de son outil que les histoires continueront à se raconter. Il est un artisan incontournable dans l’incarnation de ce renouveau.

Objectifs pédagogiques

 

comprendre les enjeux d’interprétation de la fiction sonore

envisager le micro comme un partenaire de jeu

considérer sa voix comme un instrument

explorer la musicalité d’une fiction sonore

 

Déroulé

 

La plupart des formations qui proposent de travailler la voix au micro s’en tiennent à la voix-off, à la publicité ou au doublage ce qui est intéressant en soi mais formaté dans la pratique et très éloigné des enjeux d’interprétation de la fiction sonore et de ses possibles. Sur ce territoire, c’est un tout autre rapport au micro qui se cherche. Il n’est pas un haut-parleur comme dans la publicité par exemple, mais un partenaire de jeu puissamment intime, souvent surprenant et assez intransigeant. Au micro, il faut se frayer un chemin dans une partition de bruitages, d’ambiances et de musique; et se tenir en équilibre sur une ligne d’ondes où la voix est un instrument sensible au cœur d’une composition délicate. Elle exige une vraie mobilité et souplesse.

Il sera question de la respiration, de la diction, de l’élocution. De placement de la voix, de couleur sonore, de variations. De prise de parole, de présence, de quelque chose de l’ordre de la vérité. Mais aussi et surtout de la musicalité d’une fiction sonore, son rythme ou pulsation.

Objectif : fabriquer une fiction sonore audacieuse uniquement à la voix. Elle devra trouver l’accent de la vérité  proche du non-jeu souvent recherché dans le jeu au micro et parallèlement, déployer un maximum d’artifices pour provoquer l’émergence d’un univers sonore et fictionnel. Appropriation des outils du conteur, du crieur, du chanteur, du bruiteur, du rappeur, du beat-boxer, du soliste, du duettiste, du choriste, de tous ceux qui, comme le comédien, veulent faire « sonner » des histoires.

Matériel utilisé

 

Enregistreurs numériques : Fostex FR2 LE, Zoom H5 et Sounddevice MixPre 3. Panel de microphones : Beyer 88, Rode NT3, NT4, NT5, AudioTechnica AT 825, AT 40415, AT 8022, Sennheiser MD 21. Perches et bonnettes Rycote.

Pré-requis

 

Avoir une expérience professionnelle dans la fiction ou le documentaire à travers la scène, la radio ou le cinéma.

Ce stage s’adresse aux comédien.nes, documentaristes, journalistes ou toutes personnes désireux(ses) de se former au jeu narratif ou dramatique dans les fictions sonores. Une sélection des candidat.es sera faite sur dossier et sur entretien.

Intervenant

 
Benjamin Abitan

Formé à l’Université Paris 8 et au Conservatoire national Supérieur d’Art Dramatique, Benjamin Abitan écrit et réalise des fictions radiophoniques pour France Culture, France Inter et ARTE Radio. Le reste du temps il écrit et met en scène des spectacles originaux avec sa compagnie, le Théâtre de la Démesure (Le Grand trouLes animaux sont partout…). Il a reçu en 2016 le prix Nouveau Talent radio décerné par la SACD, et sa série La Préhistoire du Futur a été récompensée plusieurs fois (Prix Europa 2017, prix Longueur d’Ondes de la fiction d’humour 2018).

Informations

 
8-11 mars 2019, Paris 24-27 octobre 2019, Arles 23-26 mars 2020, Arles Paris Toutes les sessions :
Arles Toutes les sessions :
23 Mar  26 Mar 2020

Durée : 4 jours (28h)
Formation continue : 1 036 euros (comédien.nes) ou 1 400 euros
Financement AFDAS, Pôle Emploi ou autre OPCA
Effectif : 8 participants maximum

Plus de renseignements sur ce stage
Par téléphone au 06 09 64 65 39
Par email : info@phonurgia.fr