Enregistrer le paysage : La Camargue au delà des clichés – Phonurgia Nova
16524
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16524,portfolio_page-enregistrer-paysage-camargue-dela-cliches,header_style_dark,phonurgia_side_playlist_active,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive
 
Initiation

Enregistrer le paysage : La Camargue au delà des clichés

Marc Namblard

22 26 juin 2022 Arles

Initiation à la prise de son naturaliste

 

” Marcher silencieusement dans la lumière de l’aube, au crépuscule, la nuit, trouver le meilleur angle pour goûter au paysage sonore ; enregistrer le soliste sans lui couper la parole, apprécier ses impros, le retour au silence ; résister au harcèlement des moustiques, rêver l’alouette qui chante en vol et tombe du ciel dans une extase… Puis retour au studio”

Objectifs pédagogiques

 

1. Acquérir les bases de la culture audio-naturaliste
2. Maîtriser les principaux outils (micros, enregistreurs, accessoires) permettant de réaliser correctement une prise de sons paysagère ou d’animaux (oiseaux, mammifères, amphibiens, insectes), selon les différentes configurations d’enregistrements proposées.
3. Adopter une méthodologie de terrain à la fois comportementale et technique : aborder l’enregistrement des sons de la nature en se posant les bonnes questions (les repérages, les points d’écoutes, la temporalité)…  repérage du site, prise en compte des conditions météorologiques, choix du type de matériel à utiliser en fonction du sujet qu’il s’agisse d’un paysage ou d’un portrait d’animal…
4. Acquérir une méthode pour constituer une sonothèque
5. Approfondir un logiciel spécifique de travail du son (Reaper) et acquérir quelques notions de nettoyage, de filtrage et de mixage.
6. Découvrir un lieu remarquable, au milieux naturels diversifiés
7. Découvrir les bases de la mise en forme sonore

 

Déroulé

 

Au-delà de la présentation générale de l’activité et des rappels théoriques indispensables à la maîtrise d’outils (d’enregistrement, de traitement et de mise en forme), le stage s’appuiera sur une pratique intensive et immersive sur le terrain, de jour comme de nuit. Il accordera une place non négligeable à la technique du « piège à son » qui permet notamment de saisir des comportements animaliers qu’il est impossible de capter autrement. Même si l’objectif d’une ou de plusieurs productions finales n’est pas prioritaire (le travail sur le terrain étant très chronophage), les questions de mise en forme, de montage, de mixage, de traitement et de composition sont également abordées. Car prendre le son ne suffit pas, il faut ensuite en proposer une lecture inventive pour pouvoir le transmettre à l’auditeur.

Le déroulé présenté ci-dessous est indicatif ; il est modulé en fonction des conditions météo, des contraintes organisationnelles et bien entendu des attentes des participants. Le matériel professionnel spécifique est fourni.

1ère Journée
Matin
Présentation de la pratique audio-naturaliste (Compétence visée : inscrire sa pratique dans l’histoire de la discipline)
Les outils et techniques d’approche (Compétence visée : savoir choisir et mettre en oeuvre des outils adaptés)

Après-midi
Mise en place du parc d’enregistrement (Compétence visée : compréhension des outils)
Le travail de repérage (Compétence visée : méthodologie terrain)

Nocturne
Sortie collective : repérage des points d’écoute et d’enregistrements (Compétence visée : méthodologie terrain)

2ème Journée
Matin
Enregistrements de terrain (Compétences visées : développer sa sensibilité au terrain… Penser la technique en fonction d’une intention. Se repérer dans l’espace de prise de son. Anticiper, contrôler, réagir aux situations.)

Après-midi
Retour sur les expériences du matin (Compétence visée : analyse critique des prises de son). L’éditeur audio – approfondissement de l’outil Reaper (Compétence visée : maîtrise des outils numériques). Méthodologie du dérushage et de l’archivage et les outils de détermination des espèces (Compétence : approfondissement audio-naturalisme). Ecoute collective critique.

3ème Journée
Aurore et Matin
Enregistrements de terrain (Compétences visées : développer sa sensibilité au terrain… Penser la technique en fonction d’une intention. Se repérer dans l’espace de prise de son. Anticiper, contrôler, réagir aux situations.)

Après-midi
Dérushage / archivage (Compétence : compréhension des méthodes)
Le travail de repérage
Ecoute collective
Présentation des techniques “des pièges à son” (Compétence : méthodologie audio-naturalisme)

Fin de journée
Installation des pièges à son pour la nuit + enregistrement au crépuscule et au début de la nuit (Compétence : méthodologie de prise de son)

4ème Journée
Matin

Récupération des pièges à son. Nouveaux enregistrements de terrain en réintégrant les notions abordées la veille (Compétences visées : développer sa sensibilité au terrain… Penser la technique en fonction d’une intention précise. Se repérer dans l’espace de prise de son. Anticiper, contrôler, réagir aux situations.)

Après-midi
Dérushage / archivage (Compétence : méthodes)
Ecoute collective (Compétence : développement de l’écoute critique)
Le travail de montage et du mixage sur Reaper (Compétence : écriture audio)

Fin de journée
Installation des pièges à son pour la nuit (Compétence : méthodologie terrain)

5ème Journée
Matin
Récupération des pièges à son
Dérushage et montage (Compétence : méthodologie mise en forme audio)

Après-midi
Fin du montage et écoute collective (Compétence : écriture audio et médiation de son travail personnel vers des auditeurs)

Informations complémentaires

 

Public

Tous les praticiens de l’audio désirant s’initier à la pratique audio-naturaliste (dans une dynamique animalière et/ou paysagère), ou se perfectionner dans cette pratique.

Pré-requis

Le stage est ouvert aux débutants, cependant, pour bénéficier pleinement de ses apports, il est indispensable d’avoir au préalable une petite expérience en prise de son extérieure (même avec du matériel amateur) et l’usage d’un logiciel de montage  – Reaper idéalement). A noter : une initiation à Reaper est proposée par phonurgia nova dans le cadre du module “Initiation artistique et technique à la réalisation sonore”. Ces deux modules peuvent être fusionnés dans le cadre d’un parcours personnel de formation.

Approche pédagogique

Le formateur prend connaissance en amont des attentes et du parcours de chacun.e. La formation peut être ainsi modulée dans le respect du contenu pédagogique annoncé.
– L’apprentissage par le « faire » est centrale. Les méthodes de travail y poussent à l’extrême le principe de l’enseignement par la pratique et une dynamique participative avec la valorisation des retours d’expérience.

Les temps théoriques et d’écoute collective mobiliseront du matériel de diffusion de haute définition, tant pour le son que pour l’image.

Evaluation

Entretien et évaluation individualisée à l’entrée en formation et à l’issue de la formation, permettent de mesurer les compétences acquises et la progression réalisée par chaque participant au regard de ses objectifs personnels. Une attestation individuelle de fin de formation, rappelant les objectifs visés, est remise à chacun. Un questionnaire d’évaluation qualitative du stage est rempli par chaque participant une semaine après la formation et analysé par l’équipe pédagogique. Les indicateurs relevés permettent d’améliorer le stage.

Cette formation a un taux de satisfaction de 100% (taux de répondants 94% au 18/10/2021)

Admission en formation

Chaque candidat reçoit en amont de la formation un questionnaire d’auto-évaluation dans lequel il retrace son parcours et formule ses besoins. Nous nous assurons ainsi de l’adéquation de vos attentes avec les caractéristiques de la formation. Ce questionnaire d’autoévaluation est à solliciter et à retourner par mail (info@phonurgia.org) au minimum un mois avant le début de la formation.

Moyens pédagogiques

Une importante documentation sera également accessible durant toute la durée du stage, sur différents supports (livres, cd audio, etc.).
Une équipe pédagogique composée d’un professionnel reconnu
Une équipe logistique présente notamment pour faciliter les prises de sons (lieu, matériel, contacts…) et la vie du stage (repas, déplacements, hébergement, questions pratiques)

Moyens techniques

L’organisateur et l’intervenant mettront à disposition des participants un large éventail de matériel adapté à la prise de son naturaliste et paysagère : enregistreurs et mixettes numériques, micros sensibles avec différentes directivités, systèmes paraboliques, hydrophones, etc.

Intervenant

 
Marc Namblard

©JF. Hamard

Après des études diplômantes en école d’Art, Marc Namblard vit et travaille, depuis la fin des années 2000, à la fois comme guide naturaliste, audio-naturaliste et artiste sonore, en Lorraine. Ses nombreuses réalisations (pour l’édition, la muséographie, le spectacle, la télévision, le cinéma…) et ses collaborations sont marquées par une double approche, à la fois naturaliste et musicale, rationnelle et intuitive. La haute exigence de l’écriture sonore le dispute ainsi dans son oeuvre à l’innovation et à la rigueur de l’observation naturaliste. Les réalisateurs Stéphane Manchematin et Serge Steyer lui consacre un film documentaire remarqué, “L’esprit des lieux” (Ana Films/Les films de la pluie), étoile de la SCAM 2019.

Voir dans Télérama

 

 

 

Travaux de stage

 

Retour d'expériences

 

Informations

 
16-20 juin 2020, Arles 17-21 mai 2021, Arles 26-30 avril 2022, Arles 22-26 juin 2022, Arles Arles Toutes les sessions :
22 Juin  26 Juin 2022

Durée : 5 jours (35h)
Horaires : 10-13h et 14-18h + séances de prise de son à l’aube ou au crépuscule
Effectif : 8 participants maximum
Etudiant : 300 euros
Individuel : 600 euros
Formation continue : 1 500 euros

Plus de renseignements sur ce stage
Par téléphone au 06 09 64 65 39
Par email : info@phonurgia.fr